L’ASTROLOGIE HINDOUE ET SES FONDEMENTS
DESTINÉE ET LIBRE ARBITRE

Première Partie

 

Lors des Rencontres Astrologiques de Chaumont, durant l’été 1985, l’un des invités de marque était le Professeur Jaya Sekhar, astrologue indien, fils, petit-fils, arrière-petit-fils d’astrologue. La tradition astrologique est très vivante en Inde et n’a pas connu dans son histoire de période d’interruption comme cela a été le cas en Occident. Elle se perpétue inchangée depuis des millénaires, pendant lesquels ses propositions ont pu être constamment vérifiées.
L’Indien utilise énormément l’astrologie. Elle fait partie de sa vie quotidienne, et aucun événement important ne se décide sans la consultation de l’astrologue. L’astrologie indienne a, chez nous, la réputation d’être “prédictive”, et comme telle, n’est souvent pas très aimée des Occidentaux qui mettent très haut le libre arbitre et aiment à s’imaginer qu’ils sont des êtres totalement libres. Il n’y a pourtant qu’à regarder sa propre vie pour voir que la réalité ne correspond pas tout à fait à ce schéma … Entre le déterminisme total, “le fatalisme” que nous projetons sur les Orientaux, et cette “pure liberté” que nous nous plaisons à imaginer être notre lot, qu’en est-il réellement ? C’est la question que nous avons posée au Professeur Jaya Sekhar. Il nous a répondu par une magnifique leçon de philosophie.

Je suis devant vous aujourd’hui, comme un humble représentant d’un grand pays, d’une grande culture, et d’une grande tradition.
Je ne prétends à aucune supériorité de connaissance ou d’érudition. Je viens simplement vous présenter certaines caractéristiques essentielles de la pensée indienne concernant notre sujet, telles que je les ai comprises. Si j’ai l’avantage d’être accueilli par des esprits ouverts et des attitudes compréhensives, je suis certain de réussir à vous transmettre l’essence de la pensée hindoue telle qu’elle est formulée par les grands sages de l’Inde dont les visions spirituelles ont contribué à enrichir profondément le domaine de la philosophie. Leurs révélations sont contenues dans les Écritures indiennes : les Vedas, les Brahmanas, les Upanishads, les Sutras, les Puranas, les Épopées, la Bhagavad Gita. Plusieurs versions de la Bhagavad Gita ont été publiées en français et je vous recommande la lecture de ce livre. Pour ceux d’entre vous qui s’intéressent aux études métaphysiques, ce livre contient les choses les plus intéressantes – pas forcément religieuses – et peut ouvrir les portes d’une nouvelle compréhension de la vie et du monde.

LA RENAISSANCE
Pour en venir plus précisément au sujet, commençons avec le concept de “Renaissance”.

La pensée hindoue repose sur ce concept de renaissance. La source de toute vie est Brahman, l’énergie primordiale, omnipotente, omniprésente et éternelle. Toutes les âmes émanent de Brahman, prennent différentes formes, traversent les cycles des naissances et des morts, pour se fondre à nouveau en fin de cycle en Brahma, la source originelle. Cette union de l’âme individuelle, l’Atma, avec l’âme universelle, le Paramatma, est ce que l’on appelle Moksha, la Libération. Libération du cycle des naissances et des morts. Lorsqu’il y a naissance, cela veut dire qu’une âme s’est incarnée dans un corps. L’animation ne vient à l’âme sans forme que lorsqu’elle prend une forme physique. Lorsque le corps périt, en accord avec les lois auxquelles il obéit – loi de croissance et de dissolution – l’âme est libérée de cette enveloppe. Elle renaîtra plus tard, à nouveau, dans un autre corps.
Qui suis-je ? Je ne suis pas ce corps, ces mains ou ces jambes. Je ne suis pas l’esprit, toutes ces pensées, ces sentiments et ces concepts qui m’animent. Je suis en essence l’Atma, partie de l’énergie universelle, bien que parcelle microscopique. Le “je” qui est cet Atma prend un corps, avec des composantes physiques et mentales grâce auxquelles il va pouvoir accomplir ses obligations dans le plan universel. Pendant ce processus, le corps va s’user, comme des vêtements qui, au fil du temps, s’altèrent, s’usent et se déchirent. Et de même qu’il faut, à un moment, remplacer ces vêtements, l’âme va devoir changer de corps pour satisfaire à un nouvel ensemble d’obligations. Les concepts de naissance et de mort n’appartiennent qu’au corps et pas à l’Atma, dont j’ai déjà dit qu’il était éternel. Voilà le concept de renaissance.
Comme l’arbre est tout entier dans la graine, l’individu est tout entier dans son thème.

LES FACTEURS DÉTERMINANTS
Voyons    maintenant    quelles    sont    les    obligations d’un individu, comment elles se manifestent, et comment elles sont remplies. Quand on jette une pierre, elle suit une trajectoire que l’on peut parfaitement déterminer. Celle-ci est fonction de certains paramètres tels que la vitesse avec laquelle la pierre est lancée, la matière dont elle est constituée, le milieu dans lequel elle se déplace et la résistance qu’elle y rencontre. Ce sont ces facteurs qui vont déterminer la trajectoire de la pierre. Si vous les connaissez, vous connaissez parfaitement toute la trajectoire de la pierre.
Prenons une autre analogie. Considérons un œuf microscopique dont les cellules commencent à se multiplier. Elles croissent et se développent jusqu’en un nombre considérable. Certaines vont assumer la forme d’un bras ou d’une jambe, d’autres d’un œil ou d’une oreille. De façon mystérieuse, ces cellules vont se développer en donnant à une partie du corps une conformation précise, longueur, couleur, taille. Les cellules du nez par exemple, vont se développer chez l’enfant jusqu’à ce que s’établisse une exacte ressemblance avec le nez du père ou de la mère. Les scientifiques s’efforcent actuellement de comprendre comment tout le processus de développement est originellement programmé dans l’embryon microscopique dans ses moindres détails, jusqu’à donner par exemple des yeux bleus ou des yeux bruns.
Chez l’embryon, il y a ce programme de base qui est le “facteur déterminant”. Si vous pouvez déchiffrer ces facteurs déterminants, vous pouvez connaître la forme, la taille et l’état de santé de l’être qui sera l’aboutissement du développement de l’embryon.
De façon similaire, si vous pouvez en connaître les facteurs déterminants, vous pourrez connaître les obligations qui seront à remplir par l’ Atma dans son corps humain.
Quels sont les facteurs déterminants qui décident des contours et des circonstances de la vie d’un individu ? C’est le karma.

A suivre…

Vous trouverez ici la seconde partie