Le saviez vous? Des résultats de recherches sur les effets bénéfiques de Sahaja Yoga ont été présentés lors de la première conférence internationale « Vers une Santé globale soutenable » qui s’est tenue du 8 au 11 mai 2007 à la Maison Centrale du Congrès International de Bonn.

La conférence a été organisée et sponsorisée par les organisations des Nations Unies : UNESCO-UNEVOC, UNU-EHS, IHDP, ensemble avec l’ILO et l’Institut pour l’Hygiène et la Santé Publique de l’Université de Bonn, et a accueilli plus de 300 participants. Ces participants comprenaient des chefs politiques, des scientifiques de haut niveau, des délégués des ONGs et des spécialistes de la santé publique, provenant aussi bien des nations en voie de développement que développées.

Durant cette conférence de trois jours, les participants ont identifié et discuté de différents challenges vitaux sur la santé. Les menaces sur la santé globale sont claires, tout comme les menaces sur le bien-être politique et de la sécurité sociale. Parmi elles nous trouvons : une population mondiale grandissant rapidement, les impacts des changements du climat, l’extension des maladies, l’extension drastique des maladies mentales dues au stress provenant d’événements naturels ou provoqués par l’homme, et un manque basique d’une hygiène de base incluant la fourniture d’eau et le traitement des eaux usées. De plus il y a encore beaucoup de conditions de travail aléatoires et un accès insuffisant au système de soins de santé. Actuellement la différence d’espérance de vie entre les pays développés et en émergence est d’une moyenne de 31 ans. Les participants de la conférence ont conclu en insistant sur l’urgence de s’occuper à protéger la santé en tant que but politique.

Pour la première fois a été inclue dans cette conférence internationale, une session complète sur le développement de la conscience humaine. Cinq académiciens internationaux ont été les porte paroles de cette prestigieuse session. Les orateurs ont discuté sur la façon d’atteindre une meilleure santé sur le globe grâce au développement de la conscience au moyen d’une technique de méditation indienne. Au cours de cette session, le Prof. Sandeep Rai, Directeur des Recherches du Centre de Santé International Sahaja Yoga à Navi, Mumbai, a indiqué comment le développement de la conscience au moyen de la méditation sahaj, peut aider à combattre le stress et les maladies reliées au stress. Le Prof. Rai, qui travaille également en tant que Professeur Associé de Médecine auprès du Collège Médical et des Hôpitaux de la Mission Mahatma Gandhi à Navi, Mumbai, a présenté certaines recherches impressionnantes de très haut niveau sur les bienfaits médicaux de la méditation de Sahaja Yoga, à la suite desquelles le Dr. Madhur Rai, Dirigeant Chef Médecin et Directeur des Affaires Courantes au Centre de Recherches et de Santé International de Sahaja Yoga, donna une description exemplaire de l’impressionnante et remarquable guérison de patients avec la méditation de Sahaja Yoga sur des maladies incluant la dépression, les diabètes et le cancer au Centre ISYR et de Santé de Navi, Mumbai.

Le Dr Wolf venu d’Autriche, a parlé des bénéfices de la méditation de Sahaja Yoga sur les addictions aux drogues. Ses données du taux de succès élevé atteint par cette technique, étaient remarquables. Le Prof. Katya Rubia, une psychologue de l’Institut de Psychiatrie au Kings College de Londres, a parlé de la méditation et de sa particularité neurobiologique, et a insisté sur le fait qu’elle a trouvé la méditation sahaj utile pour de nombreux cas de désordres psychologiques. Le Prof. Maurizo Zollo, Professeur Associé à l’INSEAD, Centre s’occupant des Sociétés d’Affaires, France, a indiqué combien cette technique a prouvé de bénéfices rien que dans les résultats préliminaires sur une partie importante d’essais (le projet Réponse) effectués dans le secteur des sociétés en Occident où ils ont trouvé beaucoup d’effets positifs sur le comportement social incluant des améliorations dans la responsabilité sociale de la part des directeurs.

Donnant l’importance qui lui était due aux recommandations des orateurs principaux de cette session incluant l’impact de la méditation sur la santé globale, la Déclaration de Bonn, qui est une liste de recommandations ressortant à la suite de la conférence de soutien à la santé globale, a également inclus le développement de la santé mentale, sociale et spirituelle, en tant que recommandation pour soutenir la Santé Globale dans sa totalité et en tant que nécessaire au préalable afin d’atteindre tous les Buts du Développement de ce Millénaire (MDGs).

Les buts politiques sur lesquels la conférence s’est mise d’accord, seront publiés dans « l’Appel à l’Action de Bonn ».